Ma sélection
Mes plans maison
Aucune sélection
Mes offres maison + terrain
Aucune sélection
Faire construire une maison pour handicapé aux normes PMR

Faire construire une maison pour handicapé aux normes PMR

  • 2167 vus

Faire construire une maison pour handicapé : les normes PMR à respecter

Faire construire une maison pour handicapé est une évidence, aux yeux des familles avec une personne à mobilité réduite. Une maison PMR répond à certaines normes, visant à rendre le logement accessible et confortable pour tous. Ce type d’hébergement favorise le maintien à domicile et l’épanouissement des personnes avec un handicap. Découvrons ensemble quelles sont ces règles à respecter dès la conception des plans ?

Qu’est-ce qu’une maison individuelle pour handicapé ?

Une maison pour handicapé (aussi appelée « maison PMR ») est un hébergement adapté pour les personnes à mobilité réduite. Autrement dit, ce type de construction respecte les normes d’accessibilité en vigueur. La loi du 11 février 2005 (dite loi « handicap ») prévoit l’accessibilité universelle aux quatre familles de handicap (moteur, sensoriel, cognitif et psychique).

Suite au décret n°2015-1770 et à l'arrêté du 24 décembre 2015, le code de la construction et de l’habitation s’est vu modifié. Ces nouvelles règles rendent obligatoire l’accessibilité aux personnes handicapées, dans les immeubles d’habitation collectifs et les maisons individuelles. Notez que seules les maisons individuelles construites dans le but d’être louées ou revendues sont soumises à cette réglementation.

Espace de circulation utile pour les handicapés

Pourquoi faire construire une maison pour handicapé ?

La construction d’une maison pour handicapé est une réelle nécessité pour les personnes à mobilité réduite. En effet, faute de logement adapté à leur handicap, elles doivent être hébergées dans des foyers d’hébergement pour adultes handicapés. Ainsi, la conception des plans d’une maison PMR vise à assurer :

  • La libre circulation ;
  • La sécurité ;
  • L’autonomie (pour les repas, la toilette, etc.) ;
  • Le confort visuel et sonore.

Les retraités avec un projet immobilier peuvent également anticiper l’avenir, en faisant construire une maison de plain-pied accessible PMR.

Quelles sont les règles à respecter pour construire une maison PMR ?

Les règles d’accessibilité ont comme objectif principal de faciliter le quotidien et les déplacements des personnes en chaise roulante.

La largeur des couloirs d’un hébergement PMR

Le couloir d’une maison PMR doit respecter une largeur minimum de 90 cm. De plus, il doit être de préférence en ligne droite. Afin de faciliter un demi-tour en fauteuil roulant, il est recommandé d’élargir le couloir à 110 cm.

La largeur des portes d’un hébergement PMR

Afin d’assurer le passage d’une chaise roulante, la largeur des portes des maisons PMR doit faire au moins 90 cm. De plus, elle doit laisser suffisamment de place pour manœuvrer facilement le fauteuil roulant.

La hauteur des poignées de porte

La hauteur des poignées d’une maison PMR doit les rendre accessibles, aussi bien en position debout qu’en position assise (soit entre 90 cm et 130 cm). De plus, la poignée doit être positionnée à plus de 40 cm d’un obstacle (cloison, angle de mur, etc.). Notez qu’il est recommandé d’installer des portes coulissantes, plutôt que des portes battantes.

La hauteur des interrupteurs et des prises de courant

Dans une maison pour handicapé, la hauteur des prises de courant se situe entre 40 cm et 1,30 m. Quant à la hauteur des interrupteurs, elle doit être comprise entre 0,90 m et 1,30 du sol.

La hauteur d’un WC handicapé

L’assise d’un WC handicapé doit se trouver entre 45 cm et 50 cm du sol. Une barre de maintien doit être installée (pour assurer le transfert de la personne), à une hauteur comprise entre 70 et 80 cm du sol.

Les zones de giration d’un hébergement PMR

Chaque pièce (salle de bains, chambres, cuisine, salon, etc.) doit comporter une aire de rotation, équivalente à un diamètre de 1,50 m. Cette zone de giration doit permettre à une personne handicapée de faire demi-tour avec un fauteuil roulant.

L’espace douche d’un hébergement pour personne handicapée

L’espace douche d’une salle de bain PMR doit mesurer au minimum 1,20 m x 0,90 m, dans un volume d’une hauteur de 1,80 m ou plus. D’autre part, l’accès sans ressaut à la zone de douche est devenu obligatoire depuis l’arrêté du 24 décembre 2015.

Douche pour handicapés

Comment aménager une maison pour handicapé ?

Un hébergement adapté PMR nécessite des aménagements, permettant d’assurer le confort de vie et la sécurité des personnes à mobilité réduite. Ces derniers doivent être mis en place aussi bien à l’intérieur, qu’à l’extérieur de la maison.

Aménager l’extérieur de la maison afin de le rendre accessible

Les travaux d’aménagement d’une maison pour handicapé ne concernent pas seulement l’intérieur du logement. En effet, les abords de l’habitation doivent eux aussi être accessibles :

  • la largeur de l’allée d’entrée de maison doit être au minimum de 3,3 m (soit l’équivalent de la largeur d’une voiture et de l’espace nécessaire pour manœuvrer une chaise roulante) ;
  • la surface du sol doit être plane, aménagée avec un revêtement antidérapant et ne pas comporter d’obstacles ;
  • l’aire de stationnement d’une maison PMR doit se trouver sur une surface horizontale et à moins de 30 m de l’habitation ;
  • une signalétique pour les personnes malvoyantes doit être mise en place, depuis le portail jusqu’à la porte d’entrée de la maison (du type bandes d’aide à l’orientation).

Aménager une cuisine PMR

L’aménagement d’une cuisine PMR doit permettre à une personne handicapée de circuler librement et d’être autonome dans la préparation de ses repas :

  • la cuisine doit de préférence être ouverte, afin de faciliter la circulation ;
  • les meubles de rangement doivent être accessibles à une personne en position assise ;
  • un évier suspendu est une bonne alternative pour les personnes en fauteuil roulant ;
  • les meubles doivent de préférence être équipés de portes coulissantes ;
  • les appareils électroménagers et les prises de courant doivent être à la bonne hauteur.
Cuisine aménagée pour les handicapés

Aménager une salle de bains PMR

Les salles de bains sont des espaces souvent étroits et présentant des risques de chutes ou de glissades. Aussi, l’aménagement d’une salle de bains PMR doit comprendre l’installation de :

  • un sol non glissant et sans pente ;
  • une douche à l’italienne, avec un siège à fixation murale ou escamotable ;
  • une barre de maintien, afin d’assurer le transfert de la personne en toute sécurité ;
  • un lavabo suspendu situé entre 90 cm et 130 cm, afin d’être accessible tout en permettant le passage des jambes sous la vasque.
salle_de_bains_handicapé

Aménager une chambre PMR

L’aménagement des chambres PMR doit comprendre (en plus du débattement de la porte et de l’emprise d’un lit de 1,40 m x 1,90 m) :

  • une zone de rotation d’au moins 1,50 m de diamètre ;
  • un passage d’au moins 0,90 m sur les deux grands côtés du lit ;
  • un passage d’au moins 1,20 m sur le petit côté libre du lit.

Faciliter le quotidien des personnes handicapées

La domotique et les objets connectés mettent la technologie au service des personnes handicapées. De nombreux équipements existent, afin de faciliter le quotidien et garantir la sécurité des personnes avec un handicap :

  • la télécommande domotique : elle permet de contrôler à distance les équipements de la maison (télévision, chauffage, éclairage, volets roulants, etc.) ;
  • les capteurs domotiques : il peut s’agir de capteurs de mouvement, de capteurs de présence ou bien de capteurs de pression sous un fauteuil roulant ;
  • les scénarios domotiques : ils permettent de programmer une journée type, pour automatiser les tâches répétitives.
Monte escalier

Quelles sont les aides pour faire construire une maison pour handicapé ?

En fonction de vos ressources, vous pouvez prétendre à certaines aides pour financer la construction d’une maison PMR :

  • les aides fiscales (du type crédit d’impôt ou TVA réduite) ;
  • les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) ;
  • les aides d’Action Logement.

Sachez qu’il existe une Maison Départementale pour les Personnes Handicapées (MDPH) dans chaque département. Leur rôle est d’informer sur les droits et de faciliter les démarches, pour les adultes handicapés et leurs proches.

En résumé, la loi « handicap » ne s'applique pas à la construction d'une maison individuelle à usage personnel. Néanmoins, construire une maison selon les normes PMR permet de répondre aux besoins des adultes en situation de handicap. De plus, une résidence de plain-pied accessible représente un réel atout pour la revente. Forte de son expérience, notre société vous accompagne dans votre projet de construction de maison adaptée PMR.

Recontactez-moi !

Vous souhaitez être recontacté pour obtenir plus de renseignements ?