Ma sélection
Mes plans maison
Aucune sélection
Mes offres maison + terrain
Aucune sélection
Financement construction maison individuelle : tout savoir | LesMaisons.com

Comment financer la construction de votre maison individuelle ?

Vous rêvez de faire construire votre maison individuelle ? Pour financer votre projet, difficile de vous passer d'un crédit immobilier ! Afin de l'obtenir dans les meilleures conditions, nous vous conseillons d'établir un plan de financement pour la construction de votre maison individuelle.

Budgétisation de votre projet, assurances, taux d'intérêt... Voici tout ce que vous devez savoir pour bâtir un plan de financement, de l'achat du terrain à celui de votre maison.

Les modalités de financement pour la construction de votre maison individuelle : que devez-vous savoir ?

Le financement de votre projet de construction repose principalement sur deux sources de financement : votre apport personnel et votre crédit immobilier. Or, pour demander un prêt immobilier auprès de votre banque, vous devez d'abord budgétiser votre projet ! Ainsi, votre demande de crédit immobilier se déroule en plusieurs étapes :

  • La budgétisation de votre projet immobilier, basé sur les prix de la construction de votre maison et du terrain.
  • La demande, puis la signature d'un accord de principe avec votre banque.
  • La signature du compromis de vente : cet avant-contrat récapitule les modalités de vente du bien immobilier.
  • La demande, puis l'obtention d'un crédit immobilier auprès de votre banque : il se débloque progressivement, au fur et à mesure de l'avancée des travaux.
  • La signature de l'acte de vente dans le cadre d'un contrat de construction de maison individuelle (CCMI).

Si vous optez pour un “ contrat de maître d'ouvrage ”, vous faites appel à une entreprise qui choisit elle-même les artisans pour exécuter les travaux. Il peut s'agir d'un constructeur de maisons comme LesMaisons.com : les travaux sont alors automatiquement réalisés dans le respect des garanties constructeur.

Si vous optez pour un “ contrat de louage d'ouvrage ”, vous choisissez vous-même les artisans. Dans ce cas, veillez à ce que ces professionnels agissent dans le cadre du contrat de construction de maison individuelle !

Qu'est-ce que le prêt à taux zéro ?

En tant que jeune actif(ve), vous n'avez pas encore eu le temps de constituer une épargne ? Vos revenus modestes ne vous permettent pas de mettre de l'argent de côté ? Si vous ne disposez pas d'apport personnel, vous pouvez emprunter à 110 % avec un bon dossier...

Ou opter pour le prêt à taux zéro (PTZ) ! Il s'agit d'un prêt immobilier sans intérêt, accordé par les banques sous conditions. Pour pouvoir obtenir le prêt à taux zéro, vous devez :

  • Être primo-accédant : ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des deux dernières années ;
  • Respecter un plafond de ressources, selon le nombre de personnes de votre ménage ;
  • Accompagner votre prêt à taux zéro d'un prêt complémentaire (prêt réglementé ou classique).

D'autres prêts aidés existent, comme le prêt à l'accession sociale (PAS), délivré sous les mêmes conditions de ressources que le prêt à taux zéro. Le prêt Action Logement, quant à lui, vous est accordé sous d'autres conditions : être salarié d'une entreprise cotisante à Action Logement, acheter un bien respectant certaines performances énergétiques, etc.

Quel est le prix de la construction d'une maison ?

Pour définir le coût de la construction de votre maison, vous devez prendre en compte les éléments ci-dessous :

  • Le prix d'achat du terrain, différent s'il se situe en lotissement ou hors lotissement ;
  • les frais de construction de la maison, sachant que le Plan local d'urbanisme en vigueur (PLU) peut vous imposer l'utilisation de certains matériaux coûteux ;
  • Les frais annexes (honoraires, assurance décès-invalidité, taxes foncières, etc.) ;
  • Vos ressources : votre apport personnel (environ 10 % du budget total), vos revenus, vos charges, ainsi que vos prêts spécifiques (prêt à taux zéro, épargne logement...).

Par ailleurs, voici les sommes que vous devez verser tout au long de la construction de votre maison :

  • Lors de la signature de la promesse de vente pour l'achat du terrain : un acompte de 5 à 10 % du prix du terrain ;
  • À la signature de l'acte de vente pour l'achat de la maison : un versement de 5 % du prix de la maison ;
  • Après la remise des clefs, sur une durée de 5 à 30 ans : les mensualités pour le remboursement de votre crédit immobilier. Leur montant, défini avec votre banque, ne doit pas dépasser un tiers de vos revenus !

    À titre exceptionnel, ces mensualités peuvent être ajustées, reportées, voire suspendues pour une durée limitée.

Comment obtenir les meilleurs taux d'intérêt pour votre crédit immobilier ?

Le taux d'intérêt de votre crédit construction est défini par la banque, en fonction de votre dossier. Plus votre apport personnel est important, plus vous pouvez négocier le taux d'intérêt de votre crédit. Afin d'obtenir les taux d'intérêt les plus compétitifs, n'hésitez pas à consulter différentes banques, ou à faire appel à un courtier.

Chez LesMaisons.com, notre cellule de courtage interne Easy Finance, vous propose les meilleurs taux du marché en fonction de votre situation !

Durant la construction de votre maison, vous ne remboursez que les intérêts du crédit. Cela vous évite de devoir rembourser des mensualités, tout en payant votre loyer. Ce n'est qu'après la remise des clefs que vous commencez à rembourser votre crédit !

Si vous optez pour un différé total d'amortissement, vous remboursez à la fois vos intérêts et votre crédit à compter de la remise des clefs. S'il s'agit d'une option confortable, elle augmente cependant les montants du prêt contracté et des intérêts.

Quels sont les risques et les garanties liés à la construction de votre maison ?

Un prêt immobilier contracté dans le cadre d'un CCMI vous protège des risques liés à la construction d'une maison. En effet, il oblige le constructeur à souscrire aux garanties constructeur CCMI ci-dessous :

  • La garantie de remboursement : remboursement des sommes versées en cas de non-exécution des conditions ;
  • La garantie dommages-ouvrage : financement des réparations en cas de dommages réalisés pendant la construction ;
  • La garantie de livraison ou de parfait achèvement : livraison de votre maison aux délais et aux prix convenus ;
  • La garantie décennale ou biennale : assurance contre les désordres et malfaçons réalisés sur le gros œuvre (fondations) ou le second œuvre (équipements).

Par ailleurs, la promesse de vente protège à la fois la banque et l'acheteur, grâce aux clauses ci-dessous :

  • Une clause pénale de dédommagement : elle rembourse la banque en cas d'impayés, ou si vous décidez de ne plus acheter.
  • Une condition suspensive d'obtention du crédit : elle vous rembourse si la banque refuse de vous accorder un prêt immobilier.

Votre plan de financement pour la construction de votre maison individuelle passe d'abord par la budgétisation de votre projet. Cela vous permet ensuite de demander un crédit immobilier adapté à votre situation ! Pour maximiser vos chances d'obtenir un prêt immobilier de la part de votre banque, privilégiez le CCMI, garanties pour la construction de votre maison protègent la banque autant que vous.

Un constructeur de maisons individuelles comme LesMaisons.com se charge de la construction de votre maison dans le respect de ces garanties constructeur. N'hésitez pas à nous contacter : nous vous aiderons à monter le plan de financement de votre maison individuelle !

Recontactez-moi !

Vous souhaitez être recontacté pour obtenir plus de renseignements ?